PUBLIC | PRIVE | CONTACTS

Historique

Notre société de jeunesse


Un grand nombre d'informations furent récoltées dans le libretto des 2èmes Girons des Jeunesses Glânoises, organisés par la société de jeunesse de Mézières. La majeure partie de ce qui suit fut donc écrit il y a 14 ans par M. Clément Dénervaud, avec l'aide de M. Léon L'Homme qui lui donna de précieuses informations.

Un brin d'histoire

Nos status actuels datent de 1970. Auparavant, la société de jeunesse n'existait pas officiellement, mais il y avait un groupement de garçons et un groupement de filles qui adhéraient aux JAC, les Jeunesses Agricoles Catholiques. Il n'existait pas non plus de drapeau proprement dit, mais un fanion vert de forme triangulaire portant l'inscription "JAC" en jaune.

Les procès-verbaux étant inexistants, c'est pourquoi il est difficile de retrouver des informations. Cependant, on sait qu'entre 1935 et 1943, les garçons se réunissaient plus ou moins régulièrement et avaient comme chef spirituel Monsieur l'Abbé Théophile Perroud, prêtre de la paroisse à cette époque. Selon les dires, M. l'Abbé Perroud, lors d'une assemblée, leur parlait qu'un certain pourcentage de femmes étaient très déçues de leur mari lors de la nuit de noces. Devinez pour quelle raison !

Un théatre sous l'église

A cette époque, une activité des jeunes de Mézières était renommée loin à la ronde : les théâtres en patois. Cette idée avait été lancée par M. l'Abbé Perroud; les membres avaient touché les textes le 8 décembre 1937 et le 10 février 1938, on jouait pour la première fois "la Niokâ" dans la petite salle sous l'église. Quel succès ! Environs 18 représentations ! Et même par une soirée enneigée, alors que les acteurs s'attendaient à ne voir personne venir, on a même dû renvoyer du monde, la salle étant trop petite. Au total, la société joua 7 théâtres, parmi lesquels "Djian-Luvi", "Lou pon dou Dyablyo", "Te rekroutzeri dza", "Hou dou moulin".

Les fêtes au village

Autre activité des jeunes de Mézières : la Bénichon villageoise Celle-ci avait lieu à l'école. En 1938, M. Jules Parizot organisa un match aux quilles le dimanche après-midi de la Bénichon. La fête rapporta un bénéfice net de 15.- et le match aux quilles 10.-. En mai 1939, on prépara à nouveau la Bénichon, mais celle-ci n'eut pas lieu à cause de la Mobilisation. A l'occasion du 650ème anniversaire de la Confédération, on fêta le 1er août 1941 au lieu dit "Le Marais-des-Fourches". Tout le village y était monté et on avait longtemps chanté autour du feu.

Les sorties d'antan

La course de jeunesse de 1943 se déroula 2 jours durant en Gruyères. Le samedi soir, les jeunes dormirent au chalet de Varvalanna d'Amont et le lendemain, ils escaladèrent le Vanil-Noir. Cette course fut la dernière activité de l'Abbé Perroud au sein de la jeunesse; il quitta notre paroisse en 1943.

Le renouveau

En 1985, soit 22 ans après le dernier théâtre, la société remonta sur les planches. Grâce à la mise en scène de Bertrand Jonin et de Colette Dafflon, ce fut à nouveau le succès. A cette époque, la jeunesse étaient forte de 49 membres. Comme autres activités, elle s'occupait de la St-Nicolas, du 1er mai, du 1er août, du théâtre et en tournus avec les autres sociétés, de la journée du 3ème Âge.

La société organisa en 1989 les 2èmes Girons des Jeunesses Glânoises; les premiers avaient eu lieu à Promasens. Emmenée par le président d'organisation Hubert Bugnon, la jeunesse organisa en main de maître un week-end agrémenté, comme à l'habitude, par des jeux humoristiques (48 équipes y avaient participé), mais également par une fête de la bière, une disco, un grand loto et une messe le dimanche matin.

Ces dernières années

Aujourd'hui, notre société ne s'occupe plus du théâtre. Cependant, celui-ci existe toujours sous le nom de "Madrigal". Sous la houlette de son metteur en scène Bertrand Jonin, cette troupe est une fierté villageoise et vient d'ailleurs de remporter un franc succès lors d'un concours qui opposait de nombreuses autres troupes théâtrales. Nous profitons donc de l'occasion pour les féliciter !

La jeunesse organise chaque année la Saint-Nicolas pour les petits (et grands) de Mézières; les enfants se retrouvent au Vulsy pour un cortège avec Saint-Nicolas qui les mène jusqu'au village. Après quelques chants et le discours du Saint-Nicolas, une petite collation est offerte.

Depuis bien quelques années, la jeunesse chante le 1er mai dans les chaumières du village. Nous interprétons des titres modernes ou parfois plus anciens qui égaient la journée de la fête du travail !

Ces derniers étés, vous avez également eu l'occasion de nous visiter à Sioux-City, une fête sur le thême des Indiens à l'ambiance très conviviale : tir à la corde, promenades en poneys, tipis-bars à thèmes…

Grâce à ces activités, la jeunesse peut récolter des fonds afin d'aller visiter des autres horizons, comme la Grèce en 1996 ou les Canaries en 2000.

En cette année 2003, la jeunesse de Mézières, emmenée par son président d'organisation John Ropraz, se mobilise pour organiser les 14èmes Girons des Jeunesses Glânoises. Nous espérons que ces Girons tiendront toutes les promesses, dans un monde nouveau où tout est permis, le monde des jeux vidéos !

© 2003 - Jeunesse de Mézières